Aménager votre pièce

Pour maximiser votre cuisine, configurez l’espace de façon à ce que plusieurs membres de la famille puissent s’y trouver en même temps. La tendance : aménager des stations de travail qui suivent une séquence naturelle et qui comprennent les équipements nécessaires à la tâche.

Une station de préparation des repas inclut un plan de travail suffisant pour apprêter les aliments et utiliser différents ustensiles. Cette station est située près d’un évier, afin de rincer les aliments, et à proximité de la cuisinière. C’est aussi à cette station qu’un second évier est le plus utile. Prévoyez des tiroirs de rangement pour les couteaux, ustensiles, bols et petits électroménagers. Et pour un maximum de commodité, un bloc de boucher et un mini-réfrigérateur dans lequel conserver les aliments courants.
Une station de nettoyage et de rangement comprend l’évier principal et le lave-vaisselle, du rangement pour la vaisselle et les ustensiles, une armoire pour les produits de nettoyage. Prévoyez un espace pour le recyclage, les ordures et le réceptacle pour les matières compostables.
Une station de cuisson est aménagée autour de la cuisinière, du four et du four micro-ondes. Pour les comptoirs adjacents, sélectionnez un revêtement résistant à la chaleur, comme la céramique ou la pierre, pour y déposer les plats chauds. Rangez les ustensiles, équipements de cuisson, épices et condiments à proximité.
Toute autre station qui facilite une activité de la vie quotidienne : un coin bureau, avec station de recharge, ordinateur, classeur, téléphone, bloc-notes, etc., un espace boulangerie avec comptoir de pierre, un coin réceptions équipé d’un bar, un coin-repas… Tout est question de mode de vie.
Les stations de travail sont une bonne façon d’organiser la cuisine et d’optimiser le principe du triangle. Ce principe veut que chacun des trois éléments les plus importants d’une cuisine — réfrigérateur, surface de cuisson et évier — se trouve à une extrémité du triangle. Pour réduire les pas et mouvements inutiles : observez la séquence de préparation de la nourriture.

L’éclairage
Avec la multiplication des tâches et des activités qui ont cours dans la cuisine, un bon éclairage devient primordial. Prévoyez un éclairage par « couches », c’est-à-dire :

Un éclairage général, réglable et adaptable en fonction de la luminosité naturelle qui évolue au fil de la journée. Des luminaires encastrés, des suspensions et des luminaires sur rails dotés de gradateurs sont parfaits.
Un éclairage spécifique pour chaque station de travail. Chaque plan de travail doit être bien éclairé. Les luminaires encastrés sous les armoires murales n’ont pas leur pareil parce que leur faisceau se situe entre les yeux et le plan de travail.
Des luminaires décoratifs, qui ajoutent de l’ambiance tout au rehaussant la luminosité.
En prévision des vieux jours : le design universel
Quelques éléments à prévoir pour mieux vivre dans sa maison en prévision des vieux jours :

Des surfaces de comptoir continues, pour glisser les chaudrons et les casseroles;
Des prises de courant et des interrupteurs installés plus bas, plus accessibles en fauteuil roulant;
Un minimum de 60″ de distance entre les différents éléments, comme les comptoirs, pour circuler avec un fauteuil roulant ou avec une aide à la marche;
De la robinetterie avec détecteur de mouvement ou à deux poignées à levier;
Des comptoirs de 34″ ou 36″ de hauteur, qui conviennent aux petites personnes ou aux personnes qui se déplacent avec un fauteuil roulant;
Plus de tiroirs que d’armoires; ils sont plus faciles à manœuvrer;
Des revêtements de comptoir aux couleurs qui contrastent avec la vaisselle et les ustensiles pour favoriser la visibilité et limiter les accidents.
Une fois les besoins établis et l’espace configuré, tracez un plan à l’échelle en indiquant les éléments de plomberie, d’électricité, les éviers, comptoirs, îlot, électroménagers, fenêtres, portes, etc.

Source: http://www.rona.ca/fr/projets/Planifier-la-renovation-de-la-cuisine